AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une porte, de l'eau et un tee-shirt -Meilleur titre de tous les temps [Eric ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alan Humphries

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 23
Localisation : Dans mon bureau. Ou celui d'Eric.

MessageSujet: Une porte, de l'eau et un tee-shirt -Meilleur titre de tous les temps [Eric ]   Sam 9 Nov - 22:18


Rien de mieux après une longue et fatigante journée, que de se prélasser dans un bain, chaud de préférence, même si l’on sait pertinemment que l’on aura du mal à en ressortir parce que dehors c’est méchant, c’est tout froid et que dans le cas d’Alan, il aura beau mettre toutes les couvertures qu’il veut, il lui faudra au moins une demi-heure avant de se faire à la température ambiante. Raison pour laquelle il traînait dans ledit bain depuis au moins une heure, n’ayant pas la moindre envie d’en sortir. Comme dit plus haut, il avait eu une longue et fatigante journée. …Officiellement. Officieusement, il était surtout resté à son bureau à remplir des papiers pendant des heures, ne prenant pas la peine d’en sortir pour aller manger. Bah. Une certaine personne était en mission, alors à quoi bon se donner la peine d’aller à la cafétéria si c’était pour ne rien prendre ? Autant prendre « discrètement » des dossiers du même faux blond pour les remplir et lui éviter quelques problèmes. Ou du moins essayer hein.

Parce que vu son comportement, c’était pas demain la veille qu’on le prendrait pour l’employé modèle de la Dispatch et encore moins de la branche Londonienne. Si vous voulez mon avis, je suis même pas sûr que ça se passera un jour. Mais passons. Alan lui, était toujours en train de repenser à sa fabuleuse journée, bien que ses pensées dérivent les trois quart du temps vers Eric. Il avait à peine pu l’apercevoir le matin même, moment où il lui avait annoncé avec énormément d’enthousiasme *kof* qu’il ne pourrait pas rentrer pour midi, ayant trop d’âmes à faucher. Maintenant, il fallait espérer que ce soir vrai. Non mais imaginez qu’il lui ait dit ça, et qu’en fait il avait mal calculé le temps, qu’il soit quand même revenu à midi et n’ai pas vu Alan à la cafétéria ? Ce serait la fin du monde. Ou plutôt la fin de la tranquillité d’Alan qui se verrait certainement poursuivi par des plats et de la nourriture partout où il irait.

Au moins, ça lui permettrait de voir Eric dans un sens. Mais dans l’autre, il se sentirait coupable. Coupable de lui prendre autant de temps et de l’empêcher de…De je sais pas moi je suis pas dans la tête d’Alan. Sans doute de l’empêcher de s’amuser à sa manière, mais le brun n’aimait pas spécialement ladite manière de s’amuser, donc il serait quand même content qu’il ne s’amuse pas et…Et maggle. On ne va pas s’avancer là-dedans, personne n’en aurait strictement rien à foutre à part Alan lui-même. Que ses pensées lâchèrent un instant aussi. Alors qu’il était tranquillement les yeux fermés dans son bain depuis je sais pas combien de temps, il entendit un vague bruit, qui ressemblait étrangement à…A quelqu’un qui toquait à la porte. Rouvrant de suite les yeux, il attendit quelques instants, hésitant à aller voir. Et si c’était quelqu’un de dangereux ? On ne pouvait pas savoir ce qu’il y avait exactement dans la Dispatch.

Mais ouais, les psychopathes qui veulent vous tuer, c’est connu, ils frappent à la porte par politesse avant pour être sûr de pas vous déranger. Le brun se décida donc à quitter l’eau qui n’était plus si chaude que ça, tout en continuant de se demander qui cela pouvait bien être. Puis une idée lui traversa l’esprit. Et si c’était Eric ? Peut-être qu’il était enfin revenu et qu’il serait passé ! Si c’était le cas, il ne valait mieux pas le faire attendre, il pourrait croire que son ancien apprenti dormait, et il partirait sans l’avoir vu. Sacrilège. Du moins pour le brun. Ce dernier se dépêcha donc de se trouver quelque chose à mettre – Un tee-shirt tiens. Beaucoup trop grand pour lui mais ça lui évitait de prendre encore plus de temps à s’habiller complètement- et arriva en courant à moitié à la porte, hésitant avant de l’ouvrir. …Eric venir jusqu’ici simplement pour le voir ? Il se faisait des films là. Du moins, c’est ce qu’il pensait. Mais dans un autre sens, Eric venait bien le voir tous les matins. Et au lieu de se creuser la tête sur une question existentielle de son point de vue, et inutile du notre, le brun encore dégoulinant – magnifique- préféra ouvrir la porte, restant derrière cette dernière, ne sortant que sa tête dans l’embrasure, afin de voir qui était celui qui venait de toquer.

Et en tombant nez à nez – Ou plutôt nez à chemise vu sa taille- sur le blond qui occupait ses pensées, il hésita un instant à refermer la porte. Premièrement, de par son propre habillement. Le brun n’aimait déjà pas être en chemise au travail en sachant que d’autres personnes pouvaient le voir, alors dans ce cas-ci, en plus s’il s’agissait de son ancien mentor, c’était bon à faire une crise cardiaque. Et deuxièmement. Deuxièmement, bah il s’était déplacé pour le voir à cette-heure ci. Heure tardive pour un Alan, qui est parfaitement normale pour nous quoi. M’enfin ça ne change rien au fait qu’il avait envie de fermer la porte un instant ne serait-ce que pour kyater trois secondes parce que le Grand Eric était devant sa porte. Et au final, Alan opta pour une troisième solution. Celle de laisser la porte ouverte et de rougir en même temps bien évidement. Même s’il n’en avait pas la moindre envie.

« -Eric ! Eh…Je t’en prie, entre, ne reste pas dans le couloir ! »

Le brun ouvrit un peu plus la porte et laissa entrer son nouvel interlocuteur avant de la refermer et de se retourner, tirant nerveusement sur le tee-shirt qu’il portait, prenant soin de regarder le sol plutôt que le faux blond. Chose qu’il aurait peut-être dû éviter. D’accord, il l’avait fait pour essayer d’être moins gêné et par conséquent de rougir moins, mais…Mais ce fut un peu raté parce qu’à cause de ça, il accorda de l’attention au tee-shirt. Et remarqua que ce dernier…Appartenait à une certaine personne se trouvant dans une certaine même pièce que lui. Et que cette certaine personne n’était pas au courant qu’il détenait ce tee-shirt. Bah. Avec un peu de chance, il ne le remarquerait pas. Bien qu’il en faille beaucoup. Le brun aurait bien voulu l’enlever et le jeter trèèès discrètement dans un coin mais c’était plutôt une mauvaise idée que de se retrouver sans rien. Il avait déjà la moitié des bras et des jambes à l’air, ça lui suffisait amplement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une porte, de l'eau et un tee-shirt -Meilleur titre de tous les temps [Eric ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler  :: Autres lieux :: Monde des Shinigamis-
Sauter vers: